Le solo est un art difficile, dans le domaine du jazz comme dans les autres formes musicales. 

Olivier Cahours présente un jazz acoustique plein de force ,de grâce et de sérénité.

La beauté des mélodies,l’intensité du jeu et surtout la prise de risque entre écriture et improvisation .

Une très belle rencontre,un moment rare où l’on prend le temps.

(photo Philippe Rappeneau)

 

La baignade (O Cahours)